klaus, sculpture intuitive sur steatite

28 février 2011

pour me contacter

                                       Klaus

                                    Le Ginou

                             12560 Campagnac

       tel: 05 65 67 49 35              port: 06 23 62 78 14

                     klaus.sculpteur@laposte.net

Posté par klaus sculpteur à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 décembre 2009

communiqué de presse sur l'artiste, cv

Né en 1963 en Allemagne à Kemnath, pas loin de Bayreuth, celèbre pour son festival fondé en 1876 par Richard Wagner, il doit aux vertes collines bavaroises d'entrprendre à 17 ans une formation de paysagiste.

Lors de ses congées, il part pour la France et arrive aux Saintes Maries de la Mer, muni de son seul sac à dos qui, dès le lendemain a disparu! Trois jours plus tard il envoie une carte postale à ses parents, leur conseillant de vendre sa mobylette car il compte bien rester envers et contre tout.

La France va devenir, d'abord son "port d'attache" durant une vingtaine d'années de voyages en Europe et de navigation en outre-mer, puis son pays d'adoption.

En 1985 un heureux hasard lui fait découvrir la stéatite, nommée aussi roche de talc ou pierre ollaire. aussitôt il "gratte le caillou", à la manière des Inuits, sachant qu'un jour cette pierre si particulière deviendra sa matière d'inspiration: la sculpture intuitive!

En 2004 il se sent enfin prêt pour ce qu'il a appelé "la belle aventure de la création après une vie bien remplie".

Surmontant les galères, encouragé par ses amis et les médailles décernées lors de salons d'expositions, il estaujourd'hui installé en Aveyron et se consacre entièrement à sa passion, par laquelle il veut exprimer "le rêve de faire rêver".

Si vous le rencontrez et lui demandez s'il arrive d'en vivre, il vous repondra: "Jusqu'à maintenant ça ne m'a pas tué."

Il laisse parler l'âme de la pierre - il faut juste (res)sentir, du bout du doigt, la douceur et l'harmonie d'une courbe sculptée, sans l'égratigner pour 'voir'.

En permanence il est à la recherche de la forme rêvée, comme une perfection, essayant d'y rajouter de la poésie, de l'amour et de la beauté, car ses voyages lui ont enseigné que tout le monde n'a pas seulement envie, mais besoin, d'un instant d'intimité avec soi-même et d'intuition... pour vérifier que le réel est tangible, et l'irréel à portée de mains...

Posté par klaus sculpteur à 16:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]